Une histoire de poisson...

Publié le par Fanyoun




Le poisson d’avril est une plaisanterie, voire un canular, que l’on fait le 1er avril de chaque année. Il consiste à accrocher un poisson de papier dans le dos de personnes dont on veut se gausser. « Poisson d’avril ! » est aussi l’exclamation que l’on pousse une fois que la plaisanterie est découverte.

Une explication légendaire avance que cette tradition trouve son origine en France, en 1564. Jusqu’alors, l’année aurait commencé au 1er avril, mais le roi de France Charles IX décida, par l’édit de Roussillon, que l’année débuterait désormais le 1er janvier, marque du rallongement des journées, au lieu de fin mars, arrivée du printemps. Mais en fait, l’année civile n’a jamais débuté un 1er avril.

Si l’origine exacte de l’utilisation des poissons reste obscure, la légende veut que plusieurs de ses sujets se rebiffèrent à l’idée qu’on leur chamboulât le calendrier, et ils continuèrent à célébrer les environs du 1er avril. Pour se payer gentiment leur tête, des congénères profitèrent de l’occasion pour leur remettre de faux cadeaux et leur jouer des tours pendables. Ainsi naquit le poisson d’avril, le jour des fous, le jour de ceux qui n’acceptent pas la réalité ou la voient autrement.

 



Commenter cet article

malaurie@9online.fr 03/04/2007 17:48

Très intéressantes ces précisions historiques...
Merci et à bientôt...

Fanyoun 03/04/2007 18:36

Merci MallaurieJ'aimerais avoir le temps d'en faire plus car l'histoire est une autre de mes passions mais mes journées ne sont pas assez longues !

Livrovore 01/04/2007 22:25

Enfin j'arrive à afficher ton blog correctement :-)
C'est chouette ce petit historique, je ne connaissais pas cette histoire.

Fanyoun 02/04/2007 13:07

Heureuse que mon blog fonctionne à nouveau normalement  ! J'aurais préféré que ce soit un poisson d'Avril cette aventure mais malheureusement, ce n'était pas le cas !

BelleSahi 01/04/2007 21:41

Merci ! Et bonne nuit !

Fanyoun 02/04/2007 13:09

Merci à toi BelleSahi d'être restée fidèle à mon blog malgré ces ennuis de visibilité.