"Shutter Island" de Dennis Lehane

Publié le par Fanyoun




"Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l'allure sinistre. C'est un hôpital psyhciatrique dont les patients, tous gravement atteints ont commis des meurtres.
Lorsque le ferry assurant la laison avec le continent aborde ce jour-là. Deux hommes en descendent : le Marshall Taddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l'un des patientes, Rachel Solando, manque à l'appel. Comment a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d'une malade ou cryptogramme ? Au fur et à mesure que le temps passe, des deux policiers s'enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu'au choc de la vérité finale.

Avec Shutter Island, Dennis Lehane est au sommet de son art. Ce roman a été récompensé par le Grand prix des lectrices de elle en 2004."

Shutter Island
embrasse les obséssions de l'auteur... et atteint, avec une force bouleversante, au point incandescent de la fragilité des hommes (Michel Asbescat, Télérama).

Mon avis :

Epoustouflant !!!

Ce roman est absolument déroutant et m'a tenu en haleine de la première à la dernière page.

L'auteur est un véritable maître de l'angoisse et de l'émotion, la psychologie de ses personnages est éblouissante. Il y a surtout Teddy Daniels, marqué par la vie. Il souffre terriblement depuis la disparition de sa femme assasinée et brûlée. Les blessures causée par la 2nd guerre mondiale et par  la libération des camps de concentration nazis sont toujours vives.

Ce polar est une véritable enquête dans le monde de la folie, sur la douleur d'être fou. Une recherche existentielle pour tenter de perçer à jour les secrets de l'âme, au plus profond des subconcients. Polar sur les peurs ancestrales ou quotidiennes, sur le refus de voir ou d'accepter la réalité. Il nous entraîne dans le monde de la schizophrénie et de ses côtés pervers.

Véritable coup de coeur en ce qui me concerne, j'ai adoré. Et pour attirer un peu plus votre attention, je vous promets que le dénouement va vous laisser sur les fesses.

A lire absolument.

:0075::0075::0075::0075::0075:

Publié dans Romans policiers

Commenter cet article

Nicolas 21/02/2010 22:04


Je me suis beaucoup ennuyé au cours de ce livre: manque de rythme et ensemble assez confus. Après ça s'accélère et ça na manque pas de rebondissements, mais le mal est fait, l'ennui a été constant
pendant les 300 premières pages. Je ne me suis pas non plus attaché aux personnages, et les dialogues m'ont paru bavards et pas spécialement réussis. Bref, une grosse déception pour ce livre qui
est considéré comme un classique du genre.


sylvie 10/11/2009 18:51


J'ai enfin lu ce livre qui trainait dans ma pal depuis très longtemps... Mais ce genre n'est pas ma tasse de thé, et même si j'ai été jusqu'au bout... Je ne suis pas arrivée à vraiment apprécier.


foufoune 12/01/2009 19:04

très bon mais le début est très long, je mennuyais à le lire mais quand il débarque sur l'île l'histoire commence à être plus intéressante

Fanyoun 13/01/2009 18:56


Je comprennds ce que tu veux dire. Moi, j'ai été emballée dès les premières lignes.


Cyrille 11/01/2009 19:44

Faisons simple : ce roman est un monument. Extraordinaire.

Fanyoun 13/01/2009 18:55


Cqfd...


eekBL 16/11/2007 23:14

Je viens de le finir : waouh
Je me balade sur le site pour vois si je suis la seule qui a été deroutée par la fin ou si vs etes nbreux

Je conseille vivement ce livre qui nest pas vraiment polar
C mon premier Dennis Lehane mais je crois que je vais my attaquer moi aussi

Sinon , japprecierai de comprendre la fin de ce livre...