"Vingt-quatre heures de la vie d'une femme" de Stéfan Zweig

Publié le par Fanyoun


14967415-p.jpg

"Scandale dans une pension de  famille "comme il faut", sur la Côte d'Azur du début du siècle :  Mme Henriette, la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passée là qu'une journée...

Seul le narrateur tente de comprendre cette "créature sans moralité", avec l'aide inattendue d'une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez la fugitive.

Ce récit d'une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l'auteur d'Amok et du Joueur d'échecs, est une de ses plus incontestables réussites.

Mon avis :

Le style de Zweig me convient tout à fait : la touchante confession impudique et franche de la vieille dame anglaise m'a particulièrement touchée. La passion, ce sentiment qui nous fait perdre la raison pour ne suivre que notre coeur y est décrite magnifiquement (description remarquable de nos sentiments, Mesdames). C'est une histoire d'une rare intensité. En n'omettant pas que cela se passe au début du XXe siècle, les jugements, le regard des autres sont encore d'actualité mais peu importe, la passion est un sentiment tellement fort ... On se laisse porter et presque envahir par ces sentiments "fous".
Une description particulièrement émouvante et sensuelle de mains qui couvre quelques pages et nous laisse quelque peu pantois.

Ce livre s'avale comme un verre d'eau en plein été. J'ai vraiment été sensible au style et  à l'histoire.

:0075::0075::0075:

Publié dans Littérature allemande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laure 22/02/2008 14:20

Ce livre est vraimant ecxellent, Zweig y décrit la passion comme jamais, il est touchant et vraiment, en deux mots, lisez le !!!!

majanissa 23/09/2007 15:46

Ah ces mains ces mains !!!! Fascinant ce passage, c'est le gros souvenir que j'ai du livre.

Fanyoun 05/10/2007 13:27

Ravie de ta visite Majanissa. Ce passage sur les mains est l'un des passage les plus fabuleux du roman.

Nina 18/09/2007 18:24

J'ai aussi trouvé ce roman vraiment bien et j'en ai lu beaucoup tout aussi excellents....

Fanyoun 05/10/2007 13:24

J'ai vraiment aimé ce livre et notament la description des mains que j'ai trouvé absolument fabuleuse et d'une sensualité surprenante.

B�aatrix 28/08/2007 19:56

Il est très bon je l'ai beaucoup aimé et lu il y a déja longtemps..merci de tes petites visites gentilles sur mon blog..ç bientôt fanyoun

Meria 27/08/2007 09:23

J'aime Zweig, entre autres, parcequ'il ne se cantonne pas dans un seul genre, comme Vian également, qui est mon auteur préféré.De Zweig, j'ai bien aimé Le Joueur d'échecs (lu 3 fois), Amok, Marie-Antoinette (biographie), La confusion des sentiments.

Fanyoun 27/08/2007 10:03

"Le Joueur d'échec" sera mon prochain roman de Zweig. Vian est également mon auteur préféré. "L'écume des jours" (entre autres) est pour moi incontournable : l'histoire d'amour de Cloé et Colin sur fond surréaliste m'émeut à chaque fois... Mon fils en CM2 a eu la chance extraordinaire d'avoir une enseignante  qui a fait étudié à sa classe des extraits de ce livre. Les enfants ont tous aimé, même ceux qui ne pas "lecteurs"... et moi j'étais aux anges.