Yasmina Khadra

Publié le par Fanyoun

Biographie



Yasmina-KHADRA.jpg


Pendant des années, Yasmina Khadra a publié des livres qui ont connu un succès mondial ; derrière ce pseudonyme, se cache un officier supérieur de l'armée algérienne, Mohammed Moulessehoul, qui décide un jour de prendre sa retraite et de se consacrer entièrement à l'écriture. Né d'un père infirmier et d'une mère nomade, il est confié à une institution militaire à l'âge de neuf ans, d'où il sort sous-lieutenant. Après trente-six ans de sa vie passée dans les rangs de l'armée algérienne, il la quitte en août 2000, s'envole vers le Mexique avec sa femme et ses trois enfants en septembre, et arrive en France en janvier 2001. C'est à cette date qu'il publie "L'Ecrivain" et qu'il révèle son identité à la presse et au public. Parmi ses ouvrages, on peut citer "Morituri", "L'automne des chimères", 'A quoi rêvent les loups' ou "Cousine K", où se déploie le style Khadra alliant lyrisme, métaphores inattendues, dépouillement et poésie. Style qui atteint son apogée avec "L'Attentat", retenu par les jurys du Goncourt et du Renaudot en 2005. Il fait une nouvelle fois sensation à la rentrée littéraire de septembre 2006 en plongeant au plus près du terrorisme dans "Les Sirènes de Bagdad". Yasmina Khadra écrit la réalité, tout simplement.

Commenter cet article