"Train de nuit pour Lisbonne" de Pascal Mercier

Publié le par Fanyoun




"Découvrant par hasard un libre d'Amadeu de Prado, poète portugais, Raimund Gregorius voit sa vie basculer. Bouleversé par ce texte qui semble écrit pour lui, Grégorius prend le premier train pour Lisbonne, bien décidé à plonger dans les méandres du passé de Prado. Il reconstitue l'itinéraire intellectuel et l'engagement politique de cet homme d'exception donc chacun des actes apparaît comme une leçon de vie. Avec ce roman qui sonde les territoires de l'âme et de la conscience en soi, Pascal Mercier délivre une version philosophique peu académique de sens de la vie. [...]".

Mon avis :


Étrange pseudonyme que s'est choisi là cet écrivain suisse, née à Berne en 1944. Professeur de philosophie, Pascal Mercier écrit en allemand et c'est un récit minutieux qu'il nous offre avec "Train de nuit pour Lisbonne".

Grégorius, professeur émérite de latin, grec et d'hébreu, se rend au lycée où il enseigne depuis de nombreuses années. Suivant immuablement son trajet quotidien, il rencontre une jeune fille qu'il pense suicidaire et la sauve. Érudit, linguiste émérite, cette femme d'origine portugaise l'intrigue. Un mot, un seul, "Portugues" prononcé par la jeune femme suffit pour l'attirer vers cette langue bien vivante, pratiquée et usuelle, utilisée par des millions de personnes. Il quitte le cours et ses élèves. Ses pas le mènent vers une librairie de langue étrangère et il y fait une découverte qui va définitivement changer sa vie : un opuscule en portugais d'un écrivain portant le nom de Amadeu Ignacio de Almeida Prado. Gregorius, apprenant le portugais, traduit quelques passages du livre et est sous le choc. Il décide de tout quitter et prend un train pour Lisbonne afin de suivre les traces de Amadeu, médecin et résistant du temps de la dictature de Salazar.

Voyage libérateur, Grégorius a, semble-t-il, le sentiment de prendre sa vie en main pour la première fois : "C'est une erreur de croire que les sentiments décisifs d'une vie, lors desquels sa direction habituelle change pour toujours, devraient être bruyamment et crûment dramatiques, sur fond de violents bouillonnements intérieurs". Certains en sont conscients mais subissent leur propre vie. Manque de courage, fatalisme, impuissance, raison ? Le voyage de Grégorius est surtout intérieur, une étonnante introspection l'amenant peu à peu vers une lucidité qui lui permet enfin de voir la vie autrement, sous un nouveau jour. Il vit et ne subit plus.

Des rencontres bouleversantes vont ponctuer son voyage, sa quête. Nous, lecteurs, nous assistons à la naissance de Grégorius. ce roman sonde les territoires de l'âme et de la conscience en soi. "Un roman venu d'un autre âge, celui des humanités, juste avant que l'ironie et l'indifférence ne sape l'amour de la connaissance" (Clémence Boulouque, Le Figaro du 2 novembre 2006).

L'écriture de l'auteur est élégante, fine et légère mais également précise, impressionnante et dense. J'ai vraiment vécu un moment littéraire intense, un vrai moment de bonheur.

C'est un livre que je vais rechigner à prêter parce que j'ai envie de le parcourir encore, de relire quelques passages, d'en prendre des notes pour en mémoriser certains.

Cependant, une promesse est une promesse. Stéfano : "Train de nuit pour Lisbonne" t'attend, mais si tu ne me le rends pas, je t'étripe !!!

Commenter cet article

dasola 21/04/2009 18:08

Bonjour, j'ai dit tout le bien que je pensais de ce roman le 4/10/07. Ce n'est pas un roman forcément d'accès mais j'ai éprouvé un grand plaisir de lecture. Merci d'en avoir parlé, il le mérite.

Fanyoun 22/04/2009 08:55


C'est un véritable coup de coeur pour moi, il m'a envouté. Un chef d'oeuvre.
Je vais te rendre visite pour y lire ton avis.
Merci de la tienne et reviens quand tu veux.
Bises.


floriane 10/02/2009 22:17

j'ai lu ce livre il y a quelques mois et j'en avais parlé sur mon blog car  il fait partie des livres qui m'ont profondément marquée et que je garde tout près de moi, que j'ai envie de relire, et plutôt que de le  prêter, je préfère l'offrir !!

Fanyoun 11/02/2009 07:58


Je vais aller de ce pas lire ta critique mais je pense que nos avis se rejoingnent au vu de ton commentaire. Finalement, je le prête ce matin et mon ami m'a dit qu'il tenait trop à ses entrailles
et il a promis de me le rendre.


Ys 09/02/2009 22:33

Bonsoir,je découvre ton blog aujourd'hui avec ce roman dont j'ai déjà entendu dire le plus grand bien quelque part (mais où... ?) ; les "moments littéraires intenses" m'intéressent !

Fanyoun 10/02/2009 08:02


Merci beaucoup pour la visite.


Micki 09/02/2009 11:43

Bonjour,Tu m'a séduite, encore un livre que je rajoute sur ma liste !!J'attends avec impatience ta critique de La Quête d'Ewilan, j'ai faillit l'acheter ce week end !!Bises

Fanyoun 10/02/2009 08:01


Sans attendre mon avis, tu peux l'acheter sans problème : c'est génial !