"Louis le galoup" de Jean-Luc Marcastel

Publié le par Fanyoun



Roman de Jean-Luc Marcastel et illustrations de Jean-Mathias Xavier

"La nuit, le feu, une grande forteresse assaillie, une créature monstrueuse, un loup terrible, un loup debout... un galoup. Tel est le cauchemar qui hante Louis, dans son village au bout du monde, près de la Grande Brèche et de sa lueur maudite qui marque la fin du royaume et de toutes les routes...
Ce royaume que l'ombre du Viconte de Marsac, l'Usurpateur, et de ses terribles barons, Malemort et le Siblaire, ce siffleur infernal, recouvre peu à peu...
Mais derrière le simple garçon des montagnes, un autre se cache, plus griffu, plus sauvage, qui attend son heure... Mais cet autre sera-t-il assez fort, assez terrible, pour s'opposer aux ténèbres et à ses émissaires ?
Louis, accompagné par son frère, Séverin, et la Roussette, ce joli brin de sorcière au caractère impossible, après qu'une malebeste, une créature venue de la Grande Brèche, ait attaqué le village.
Mais les nouvelles vont vite, quand on a des yeux partout, et la chasse infernale de Malemort, le Grand Veneur, le maître des galoups noirs, est déjà en route...".

"Approchez Estranger, là, dans le creux de l'âtre, où le feu murmure à l'ombre des histoires... Savez-vous qu'en l'an 999 de notre Seigneur, le Poing de Satan s'abattit sur le royaume de France, l'ouvrant en deux tel le soc d'une charrette fendant la terre ?
Savez-vous que pendant les cent ans qui suivirent, les Maljours, l'ombre et le froid recouvrirent ce monde, en une nuit sans fin ?
Savez-vous que de cette Grande Brèche ouverte par-delà les montagnes monta une lueur mauvaise qui changeait de terrible manière les bêtes et les hommes qui l'approchaient ?
Des ténèbres, un nouveau royaume est pourtant né au sud de la Grande Brèche, un royaume aujourd'hui en péril.
C'est l'heure du conteur, c'est l'heure de l'histoire, l'histoire de Louis... Louis le galoup"

Editions Nouvel Angle, Janvier 2009.
ISBN : 978-2-354-500-450
289 pages (y compris "Le petit précis des terres d'Oc à l'usage du voyageur") - 15 Euros.
A partir de 12 ans.



Mon avis :

Je tiens à remercier Marie-Paule des Editions Nouvel  Angle, attachée de presse de Louis Le galoup, qui m'a fait parvenir gracieusement ce roman jeunesse pour avoir mon avis. Ce procédé est à double tranchant pour les éditeurs : ou la critique qui sera faite sera positive ou négative. Ce n'est donc pas gagné d'avance. Je vais d'ailleurs faire prochainement une critique d'un livre reçu dans le même cadre des Editions Robert Laffont : une critique lapidaire !

Mais revenons à notre Galoup puisque c'est lui aujourd'hui le sujet de ma critique.

J'ai mis beaucoup de temps à lire ce roman, ou plutôt à l'avoir entre mes mains : Solal s'est précipité dessus. J'ai donc du attendre mon tour patiemment.


Il était une fois un royaume nommé Occitania. Louis et son frère Séverin habitent cette contrée lointaine, privés d'amour, ils sont unis par des liens plus fort que les liens du sang. La quatrième de couverture est, je pense, très explicite alors je ne vais pas m'étendre sur l'histoire.

Comme il est indiqué plus haut dans la quatrième de couverture : "C'est l'heure du conteur, c'est l'heure de l'histoire...". Alors, je me suis assise et j'ai écouté cette voix chaude et envoutante et je me suis laissée emporter par ladite voix qui sait captiver avec un grand talent son auditoire. J'ai écouté  cette  légende où se mêlent quelques touches ici et là de réalisme.
Il est rare de lire un roman en écoutant une histoire et c'est pourtant ce que j'ai ressenti profondément. Une histoire qui m'a enchanté par la description du paysage, des personnages, une histoire qui fait peur avec des bêtes malfaisantes et d'autres gentilles, une histoire pour enfants, une histoire pour les adultes qui ont gardé une âme d'enfant et qui savent vivre les contes.
Jean-Luc Marcastel m'a époustouflée. C'est un génie de créativité, d'imagination. Le plus surprenant est, je me répète mais tant pis, d'avoir cette impression en lisant Louis le galoup d'écouter une histoire. Quelle vivacité d'esprit, quel talent ! Artiste dans l'âme, il n'a rien à envier aux conteurs de jadis qui parcouraient les villages et réunissaient la population.
Humour, créativité... qu'il m'est difficile de parler ce roman tant il se ressent et je n'ai pas le talent de l'auteur pour narrer. Attaché, semble-t-il, aux traditions régionales, l'auteur les partage généreusement. Je le remercie. Je le remercie d'avoir, non pas éveiller, mais réveiller mon âme d'enfant, celle qui sait se laisser "embarquer" et vivre les histoires. Je ne sais quoi rajouter... à part peut-être laisser l'adresse du site qui mérite d'être visité et qui vous emmènera, je l'espère, dans un univers à part. Magnifique graphiquement.


Cliquer ici pour visiter le site

Honte à moi ! J'allais oublier de préciser qu'une fois l'histoire contée, le voyage continue grâce au "Petit précis des terres d'Oc à l'usage du voyageur" qui comprend : une description d'Occitania, des descriptions de chaque personnage et des parties du roman talentueusement illustrées, "Le langage fleuri du pays de Louis" et enfin "La cuisine généreuse du pays de Louis" (recette des bourriols, du pounti, de la patranque... et j'en passe).

Les illustrations sont de Jean-Mathias Xavier et je me dois de le saluer également : de saluer son trait de crayon, ses couleurs... son talent tout simplement.




Publié dans Littérature jeunesse

Commenter cet article

carriere marie-dominique 07/06/2009 20:19

J'ai eu la chance d'entrer dans une librairie d'Auriilac le jour où l'auteur dédicaçait Louis le Galoup. J'ai "dévoré" l'histoire.... Ce livre se lit d'une traite et lorsqu'on arrive au bout on râle de ne pas avoir le second tome sous la main.... A la maison nous sommes trois à l'avoir lu et il a fallu établir un "tour" pour lire le suite  qui vient de paraitre.  Merci Monsieur MARCASTEL!

Fanyoun 09/06/2009 08:11


C'est une lecture très plaisante qui fait le bonheur des petits et des grands. Je n'ai pas lu le 2ème tome... je vais attendre un peu pour l'acheter, mon porte-monnaie est un peu vide.


Marie 20/04/2009 09:57

A partir de quel âge le conseilles-tu aux enfants ? Ma fille dévore tout, surtout la fantasy, mais je suis obligée de filtrer un peu car elle n'a que 7 ans et demi. L'an dernier, elle nous avait chipé lanfeust de troy et j'avais mis mon véto pour qu'elle patiente un peu !!!

Fanyoun 22/04/2009 08:51


Disons que cela dépend du lecteur. Ce roman est conseillé à partir de 12 ans. 7 ans et demi me paraît un peu jeune.  Je te conseille d'en lire quelques pages dans une librairie et tu te feras
vite une idéé. Bises.


94sophie947708 19/04/2009 11:08

Un roman qui m'a l'air bien sympathique à lire.Je suis allée voir le site et il est bien fait et très attrayant.

Fanyoun 22/04/2009 08:49


C'est un roman jeunesse génial, avec beaucop d'humour et très très bien écrit. A lire et à découvrir, il en vaut vraiment la peine.