"La grammaire est une chanson douce " de Erik ORSENNA

Publié le par Fanyoun


"Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : je t'aime.
Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps.
Il me sembla qu'elle nous souriait, la petite phrase.
Il me sembla qu'elle nous parlait :
- Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j'ai trop travaillé. Il faut que je me repose.
-Allons, allons, je t'aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pied.
Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.

Tout le monde dit et répète "je t'aime". Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s'usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver."


Mon avis :

Un petit résumé : La grammaire est une chanson douce est une fantaisie joyeuse. Jeanne, la narratrice, pourrait être la petite sœur d'Alice, l'héroïne de Lewis Caroll, précipitée dans un monde où les repères familiers sont bouleversés.Avec son frère aîné Thomas, elle voyage beaucoup : leurs parents sont séparés et vivent chacun d'un côté de l'Atlantique. Un jour, leur bateau fait naufrage et, seuls rescapés, et privés de leurs mots, ils échouent miraculeusement sur une île inconnue. Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvriront un territoire magique où les mots mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient.C'est une promenade dans la ville des mots, pleine d'humour et de poésie, où les règles s'énoncent avec légèreté. Les tribus de verbes et d'adjectifs, les horloges du présent et du passé s'apprivoisent peu à peu, au rythme des chansons douces de Monsieur Henri.

Grand hommage à l'enseignante de Solal en CM2 qui a eu l'audace de braver les directives du ministère de l'éducation nationale en faisant étudier ce livre dès le CM2, ainsi que que "L'écume des jours" de VIAN. Résultat : Plusieurs gamins de la classe ont foncé chez leur libraire acheter "Les Chevaliers du subjonctif" d'Erik ORSENNA. Si, ça ce n'est pas une victoire...

Effectivement, l'article, le verbe, le complément, les adjectifs, les conjonctions... Qui n'a pas baillé d'ennui pendant un cours de grammaire ?
Tout en poésie et en douceur, Erik ORSENNA nous fait partager son amour de la langue française et nous réconcilie avec la grammaire. Ce conte, je l'ai considéré comme un hommage à notre culture et à notre langue. Et j'ai envie tout à coup d'envoyer balader mes "trucs, bidules, machins" ...
Vous l'avez compris, j'ai beaucoup aimé et je vais me jeter, tout comme mon fils de 11 ans, sur " Les Chevaliers du Subjonctif".

:0075::0075::0075::0075:


Commenter cet article

julia 09/10/2012 20:10


eeeeeuuuuhhh bas enfaite j ai regarder se resume car j ai un contro^l demain lol le pire c est que c vrai bon sinon je n aime pa trop ce livre allez slt

Mademoiselle Swann 17/03/2009 08:54

J'ai terminé ce livre il y a quelques jours et j'ai beaucoup aimé ce dépoussiérage de la grammaire française! Les mots reprennet vie, la grammaire retrouve son souffle sous la plume de l'auteur, un vrai bonheur.J'espère que les suivants ma plairont autant Les chevaliers du subjonctif et La révolte des accents!

Fanyoun 19/03/2009 07:17


Le grammaire est une chanson douce est celui que j'ai préféré.


nathalie 28/06/2007 08:25

Ce livre est dans ma PAL ...

Hervé 08/03/2007 08:14

J'avais également beaucoup aimé cette histoire et ce qui me resevraiment en mémoire c'est l'hopital des mots j'avais beaucoup aimé la symbolique!

Fanyoun 08/03/2007 18:12

Effectivement... et la pauvre petite phase "Je t'aime" bien mal en point ! Je suis allée voir ton blog (où j'ai laissé un commentaire catégorie BD) et ton avis sur "Les Chevaliers du Subjonctif" semble un peu plus modéré.

majanissa 07/03/2007 16:31

A chaque fois que je vois ce livre, je pense à la chanson : "Une chanson douce que me chantait ma maman...". J'avais bien aimé cette petite histoire et les chevaliers du subjonctif est dans la PAL, son tour viendra un jour ;-)

Fanyoun 07/03/2007 20:21

Erik ORSENNA est un grand copain de Henri SALVADOR et il lui a rendu hommage en citant, dans son roman, quelques vers de sa magnifique chanson. Quant aux "Chevaliers du Subjonctif", ils sont là, ils m'attendent patiemment sur l'étagère de mon fils Solal (qui lui l'a lu !!!), mais je n'ai pas le temps non plus pour le moment !