"Elle s'appelait Sarah" de Tatiana de ROSNAY

Publié le par Fanyoun



"Paris, mai 2002. Julia Jarmond, journaliste pour un magazine américain, est chargée de couvrir la commémoration de la rafle du Vel' d'Hiv. Au cours de ses recherches, elle est confrontée au silence et à la honte qui entourent le sujet. Au fil des témoignages, elle découvre, avec horreur, le calvaire des familles juives raflées, et en particulier celui de Sarah. Contre l'avis des siens, Julia décide d'enquêter sur le destin de la fillette et de son frère. Soixante ans après, cela lui coûtera ce qu'elle a de plus cher. Paris, le 16 juillet 1942 : la rafle du Vel' d'Hiv'. La police française fait irruption dans un appartement du Marais. Le petit Michel, paniqué, se cache dans un placard, et sa grande soeur Sarah, dix ans, l'enferme et emporte la clef en lui promettant de revenir. Mais elle est arrêtée et emmenée avec ses parents. "

Mon avis :

Comment résister au roman de Tatiana de Rosnay ? Comment ne pas se laisser envahir par une émotion tellement forte  parfois à la lecture de l'histoire de Julia et de la petite Sarah, qu'on ne peut empêcher les larmes de monter aux yeux ? Sans compter le sujet historique qui soulève encore beaucoup d'interrogations, la quête de la vérité de Julia par rapport à l'histoire tragique de la petite Sarah m'a semblé parallèle à une quête personnelle sur sa propre identité.  Le propre rôle qu'elle joue quotidiennement sans "oser" se rebeller contre son mari qui tient des propos preque "anti-américains" contre les propos "anti-français" qu'elle-même ne se permet pas d'avoir. Ce mari qui n'est jamais aussi tendre avec elle que dans leur lit conjugual.

Comment Julia, femme si contemporaine, et la petite Sarah, petite juive raflée en ce terrible mois de juillet de l'année 1942, vont voir leurs destins s'unir d'une manière singulière.

J'ai beaucoup aimé ce roman. Il m'a ému et troublé.


A retenir toutefois, et comme Tatiana de ROSNAY nous le précise, l'arrestation des enfants juifs n'était pas au départ un souhait des allemands : c'est le gouvernement de Vichy qui a pris l'initiative d'emmener les enfants en même temps que les parents pour les enfermer au Vel'd'Hiv, les arrestations et "l'encadrement" ont eu lieu sous l'uniforme français . C'est une période sombre de notre histoire qu'il convient de pas oublier et c'est grâce à des auteurs de la trempe de Tatiana que la mémoire de ces évènements horribles perdure.Car effectivement, il ne faut pas oublier.

Un article détaillé sur cet évènement sinistre suivra.

Une petite info supplémentaire : Sur Nice, il y a une pièce de théâtre sur le même sujet  et plus précisément sur ces enfants cachés de la 2nd guerre mondiale,  qui tourne depuis plusieurs mois. C'est une petite troupe de théâtre amateur mais leur travail est bon. J'ai vu la pièce intitulée "paroles d'étoiles" et elle est très touchante. Allez jeter un oeil : http://salamo.club.fr/etoiles.htm



:0075::0075::0075::0075:

Commenter cet article

Florinette 10/04/2007 11:48

Je ne savais pas que tu l'avais lu !!! je te rajoute dans mon article, j'aime beaucoup ton résumé ! ;-D

Fanyoun 10/04/2007 20:58

Moi, je trouve que c'est une excellente idée de mettre les avis des autres bloggeurs... Je crois que je vais faire du "copiage" si cela ne te gène pas.

TR 23/03/2007 11:51

merci fanyoun !
petite rectification, Sarah est sortie chez FL en  avant premiere en septembre 2006, donc il y a six mois.
merci à toi, et à Nice !
TR :)

Fanyoun 23/03/2007 12:19

Oops !!! Merci de corriger mon erreur  ! J'espère effectivement te voir à Nice, ce sera avec grand plaisir.

chriscraft_ 13/03/2007 20:17

Merci de l'idée de lecture, je ne connais pas ce livre.

Fanyoun 14/03/2007 13:55

"Elle s'appelait Sarah" a été édité par France Loisirs en exclusivité  il y a deux ans et il est sorti aux Editions Héloise d'Ormesson le 3 Mars 2007. J'ai connu l'auteur grâce à un forum de lecture.