"Quand j'arrive à la gare de l'Est, j'espère toujours secrètement qu'il y aura quelqu'un pour m'attendre. C'est con. J'ai beau savoir que ma mère est encore au boulot à cette heure-là et que Marc n'est pas du genre à traverser la banlieue pour porter mon sac, j'ai toujours cet espoir débile"

Les personnages de ces douzes nouvelles sont pleins d'espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu'il leur arrive, ils n'ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d'émotion qu'ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d'Anna Gavalda. En pointant sur eux ce projecteur, elle éclaire par ricochet nos propres existences.

Mon avis :

L'écriture est très contemporaine. Les mots, les expressions nous sont très familières. Familiers également les personnages de ces douze nouvelles qui pourraient être une de ces personnes que nous croisons dans la rue tous les jours et dont on ignore tout mais dont il  nous plait d'imaginer l'existence.

Les héros de ces nouvelles sont tantôt homme, tantot femme. Nous nous émouvons pour l'un : "Pendant des années", confession d'un homme marié regrettant un amour passé, nous sommes perturbés par un autre "Fait du jour". Nous sommes profondément "interpellés" par la  plus noire des nouvelles : "Catgut" .
D'une nouvelle relativement passable, nous passons à une autre passionante, poignante et parfois dérangeante.
Mais toutes ont un point commun, elles sont chargés d'émotion et nous renvoient à un moment ou un autre à nos propres existences. Et le maître mot qui sublime le monde est présent dans chacun d'elle : L'amour. Celui dont on rève, celui qui nous manque, celui qu'on regrette et  celui qu'on savoure... ce sont des histoires des gens de tous les jours : moi, vous, lui...

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" est un livre court, 156 pages. La lecture en est divertissante, amusante et émouvante. J'ai, de loin, préféré ce petit recueil de nouvelles à "Ensemble, c'est tout". L'écriture en est beaucoup plus fluide, plus intense, et toutes les recettes pour faire un bon best-seller n'y figurent pas encore car Anna Gavalda sait parfaitement bien écrire et jouer des sentiments.
Attention, je n'ai dit que je n'ai pas aimé "Ensemble c'est tout", ne vous méprenez pas ! Mais je l'ai trouvé juste un peu en dessous de ces petites nouvelles.





Mardi 20 mars 2 20 /03 /Mars 14:35
- Publié dans : Littérature française
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Sommaire

Ma PAL

Liste en cours de saisie...








Humeurs et heurts









Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés