"L'astronome aveugle" de Anne-Catherine Blanc

Publié le par Fanyoun


L-astronome-aveugle.jpg

A trop scruter les astres pour le compte du roi, l'astronome a oublié de sonder sa propre vérité. Devenu aveugle, il renonce  à la vie de cour pour mener une existence libre et vagabonde sur la côte, avec son chat pour seul compagnon. Il trouve un ami inespéré en la personne d'un gardien de phare et crois en finir avec l'errance. Mais seuls les rois décident du sort de leurs sujets...
Voyage dans le temps et l'espace des mots, cette fable interroge le lecteur sur la vacuité et les abus du pouvoir, mais aussi sur les choix inéluctables qui transforment, en un instant, une simple vie d'homme en destin assumé.
Dans une écriture fluide, enluminée de références médiévales, un récit sensible et profond sur l'amitié, l'amour et l'accomplissement de soi.

"D'origine catalane, Anne-Catherine Blanc est née et a grandi au Sénégal. Professeur de français, elle revient dans le Roussillon après avoir exercé en Afrique du Nord et à Tahiti. Elle a déjà publié Moana blues (Au vent des Iles, Tahiti), qui lui valut en 2003 le Prix des Etudiants de l'Université de Polynésie française."


Editions Ramsay, 2009.
ISBN : 978-2-8122-0012-0

150pages - 13 Euros


Mon avis :

Favori du roi et honoré par la cour, l'astronome perd peu à peu sa gloire et sa respectabilité en devenant subitement aveugle ;  cet homme, scrutateur céleste, révélant aux puissants rois et seigneurs à qui il dévoile les mystérieuses et complexes "paroles d'étoiles" ...
Dès lors, délaissé et désabusé par une cour et un roi qui désormais le relèguent de manière bien ingrate et ce malgré des années de dévouements, à un simple courtisan et à qui on laisse appartement charitablement et sans doute pour soulager une vague conscience.

L'astronome décide d'abandonner, tel un moine en quête de spiritualité sur la route de St Jacques de Compostelle, tout bien matériel et s'en va parcourir le monde. Son chemin, au vu de sa cécité, est accompagné d'embruns, de senteurs maritimes, d'une nature sauvage parfois hostile, aux bruits tantôt déroutants tantôt  vivifiants et doux.  Le roman ne définit pas clairement ces lieux visités et palpés du bout du doigts comme seul un aveugle peut le faire. 

Son chat, fidèle compagnon, l'accompagne dans cette aventure. Pourquoi un chat ? Je me suis longuement posée la question. Pour moi, le chat est le symbole même de l'indépendance. Il ne demande rien ou presque : manger, une litière propre, une caresse et un endroit douillet pour dormir. J'en ai deux et ils ne dérogent pas à cette règle. J'en ai donc conclu que le chat symbolise l'indépendance retrouvée de notre astronome. Mais peut-être suis-je passée à côté de ce symbole ?

Une rencontre inattendue et insolite va clore le voyage de notre savant par une amitié que nul ne pouvait présager, pas même lui : un gardien de phare. Et le récit le plus intéressant selon moi commence là. Par cette rencontre, par cette quête de connaissance de soi, par une interrogation profonde sur la spiritualité, sur la liberté personnelle, par les prisons et les chaînes imaginaires que l'on s'impose parfois avec inconscience, par le sens même de l'indépendance.

Je ne parle pas de la fin... Je n'en parle jamais par respect pour les futurs lecteurs.

Ce roman est magnifique. L'écriture en est poétique, belle, douce, avec une maîtrise parfaite de la langue française. Roman remarquablement construit et réfléchi et le plus surprenant est qu'il  est anachroniques et qu'il peut se situer aisément  à notre monde contemporain.

Pour conclure, ce roman ne peut que nous inciter à réfléchir sur nous-même et sur le sens essentiel de vie... du moins celle que j'aime et qui correspond à mes valeurs.

Je remercie tout l'équipe de Blog-O-Book et Les Editions Ramsay de m'avoir offert la possibilité de découvrir cet excellent roman.




Commenter cet article

Moglug 17/07/2015 21:40

Je ne connais pas ce livre mais il m'intéresse beaucoup. J'ai découverte Anne-Catherine Blanc il y a quelques mois avec son dernier livre Les chiens de l'Aube.
Il a l'air très différent de L'astronome aveugle, mais c'est aussi une vraie pépite :
https://synchroniciteetserendipite.wordpress.com/2015/07/11/les-chiens-de-laube-anne-catherine-blanc/

E. Caminade 25/01/2010 17:53


Ah la voluptueuse indépendance du chat si bien rendue par les magnifiques descriptions d'Anne-Catherine Blanc !
Pour moi, c'est un livre lumineux et apaisant qui célèbre la beauté du monde et distille une philosophie épicurienne de la vie.
L'éciture légère et délicate, sensible et sensuelle, malicieusement ornée de quelques tournures médiévales est très belle et originale.
Un vrai coup de coeur !


Marie 14/01/2010 07:53


Je viens de lire ce livre touchant ! Quelle belle écriture !


chiffonnette 05/01/2010 22:12


Sacrément alléchant! J'avais déjà lu quelques chroniques qui m'avaient fait envie! C'est le genre de thèmes et de récit qui me transportent!


Marie 30/12/2009 10:40


J'ai lu ce roman il y a quelques jours : j'ai adoré !
C'est une très belle fable pour faire réfléchir sur le pouvoir et surtout le sens de la vie...