"Le Labyrinthe du temps" de Maxence Fermine

Publié le par Fanyoun




"La vie est un labyrinthe inextricable, et chaque être perdu dans sa solitude erre en silence pour chercher une issue au tragique destin de son existence.
Seuls les fils d'Ariane que sont les liens d'amitié, qu'il tisse avec les autres êtres dans le même labyrinthe, lui donnent le courage d'avancer encore chaque jour." Maxence Fermine.

Un naufragé échoue sur une île inconnue, hors du temps et hors du monde. Dans ses bagages un mystérieux coffret...

Editions Albin Michel, Collection "Le Livre de Poche", 2006.
ISBN : 978-2-253-12391-0

186 pages - 5,50 Euros


Mon avis :

XIXème siècle : En Russie, sous le règne d'Alexandre 1er, un moine archimandrite Vassili Evangelisto décide de partir prêcher la parole de Dieu aux peuples non chrétiens et d'évangéliser les arabes. Le voyage en bateau s'achève par un naufrage dont il sera le seul rescapé. Son périple le fait échouer sur une île nommée Labyrinthe. Ile bien mystérieuse qui ne figure sur aucune carte et où il est impossible d'en repartir.

Les habitants sont également bien étranges, sous l'envoûtement d'une drôle d'horloge nommée Clepsydre, qui qui fait retentir son tic-tac ou au contraire s'arrête de fonctionner. Sous l'emprise d'un sortilège, la vie de ces habitants est rythmée par des évènements qui frôle le paranormal tels que des nuées de papillons bleus, porteurs de bonnes ou mauvaises nouvelles. Ce peuple vit simplement, se laissant porter au gré du temps qui passe et répète inlassablement leurs habitudes, leurs manières de vivre sans surprise, sans envie de changer cela, il vit.

Et il y a un coffret que Vassili Evangelisto a emporté avec lui. Un mystérieux coffret en bois. Un des trois coffrets existants dans le monde, l'un en bois d'olivier, le deuxième en cèdre et le troisième en ébène, qui une fois réunis et combinaison trouvée, sont sensés donner accès à la Vérité.

Ce roman est magnifiquement et ressemble davantage à un conte philosophique. Il nous invite à réfléchir sur notre propre existence, sur l'existence de manière générale que nous ne pouvons contrôler. Il m'a interpellé et a eté l'objet de multiples réflexions, symbolisme aidant. A lire.



Merci à l'équipe



Commenter cet article

Jean-François 11/12/2009 21:04


J'avais bien aimé Neige de cet auteur, mais je ne sais pas si, malgré ce que tu en dis, celui ci me plaira... trop de symbolisme ?

Bien à toi, passe de bonnes fêtes en famille et au soleil...
le coucou à Jef.


Marie 11/12/2009 11:25


Encore une tentation supplémentaire ! C'est terrible (pour ma pal c'est même catastrophique !) 


Theoma 27/11/2009 14:02


Ce que tu en dis fais envie mais je passe mon tour cette fois-ci. Trop, bcp trop à lire.


denis 22/11/2009 16:33


ce livre semble très intéressant  je ne connaissais pas

j'ai mis un article pour le 4 janvier - déjà 19 isncrits
j'espère qu'il y en aura d'autres car Camus le mérite bien


mazel 22/11/2009 13:32


un bien joli conte que j'ai eu aussi le plaisir de lire grace à Bob.
bonne journée