Stefan Zweig

Publié le par Fanyoun




Biographie



zweig-B.jpg

Stefan Zweig est né le 28 novembre 1881 dans une famille d’industriels israélites de la haute bourgeoisie viennoise. Très tôt passionné de littérature et de philosophie, il sera aussi un infatigable voyageur à travers le monde, de l’Inde à l’Afrique, de l’Europe à l’Amérique. Egalement passionné de poésie il traduit, entre autres, Baudelaire et Rimbaud. Il sera l’ami de Freud, Romain Rolland, Jules Romain.

Début des années 1940, Stefan Zweig fuit l’Allemagne nazi alors que ses livres sont brûlés en autodafé.
Errant instable il a toujours eu du mal à s’établir définitivement quelque part. En 42, usé par ses pérégrinations, meurtri par la guerre qui déchire l’Europe, il se suicide en compagnie de sa seconde épouse à Petropolis (Brésil) après avoir consigné par écrit les raisons de son geste.

Etudiant dans la mythique Vienne de la fin du XIXè Siècle, Stefan Zweig est curieux de tout ce qui s’écrit, poésie, théâtre, romans et est sans cesse à l’affût de la moindre parution, présent à toutes les premières de théâtre. Ce qui ne l’empêchera pas d’être Docteur en Philosophie à l’age de 23 ans.

Si aujourd’hui Stefan Zweig est surtout connu du grand public en tant que romancier et nouvelliste, il a commencé sa carrière d’écrivain par la poésie et l’écriture théâtrale.

Inspiré par Rainer Maria Rilke, il s’essaie d’abord à la poésie. Son premier recueil "Cordes d’argent" paraîtra en 1901 puis "Guirlandes précoces" en 1907. Il obtient le prix Bauernfeld, l’un des prix littéraires autrichiens les plus prestigieux.

Dans le début des années 1910 il écrit plusieurs pièces de théâtre. C’est aussi à cette époque qu’il rencontre Romain Rolland dont il partage le pacifisme et la conviction que la culture est au-dessus des nationalismes et des petites raisons d’état et ne saurait en aucun cas leur être assujettie.

La guerre de 14 lui fait adopter des positions radicalement anti-militaristes, convictions et protestations qu’il exprime dans sa pièce "Jérémie" en 1916.

C’est entre le début des années 20 et la fin des années 30 que Stefan Zweig écrit ses nouvelles et romans aujourd’hui les plus célèbres : Amok, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, La confusion des sentiments, La pitié dangereuse, Lettre d’une inconnue...

En 1939 sa nouvelle « Brûlant secret » est adaptée au cinéma. Hitler et les nazis le considèrent comme une injure et une provocation, ses livres sont brûlés à Berlin. La même année il se rend en Angleterre pour poursuivre ses recherches sur Marie Stuart dont il écrit une biographie
l'Autriche voit dans ce voyage une fuite, il est proscrit. L’année d’après il obtient la nationalité britannique et épouse sa secrétaire en secondes noces.

Après un séjour à New York, il s’installe au Brésil (1941) où il vivra jusqu’à son suicide, moins d’un an plus tard, le 22 février 1942.



« Le monde d’hier » (écrit autobiographique) paraîtra après sa mort, ainsi que "Le Joueur d'échecs".

Stefan Zweig n’est pas seulement un grand écrivain, il est aussi le traducteur de nombreux auteurs : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Romain Rolland, Emile Verhaeren... Il a écrit également plusieurs biographies.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article