"Si tu t'imagines" de Raymond Queneau

Publié le par Fanyoun

 


Si tu t'imagines
si tu t'imagines
fillette fillette
si tu t'imagines
xa va xa va xa
va durer toujours
la saison des za
la saison des za
saison des amours
ce que tu te goures
fillette fillette
ce que tu te goures

Si tu crois petite
si tu crois ah ah
que ton teint de rose
ta taille de guêpe
tes mignons biceps
tes ongles d'émail
ta cuisse de nymphe
et ton pied léger
si tu crois petite
xa va xa va xa va
va durer toujours
ce que tu te goures
fillette fillette
ce que tu te goures

les beaux jours s'en vont
les beaux jours de fête
soleils et planètes
tournent tous en rond
mais toi ma petite
tu marches tout droit
vers sque tu vois pas
très sournois s'approchent
la ride véloce
la pesante graisse
le menton triplé
le muscle avachi
allons cueille cueille
les roses les roses
roses de la vie
et que leurs pétales
soient la mer étale
de tous les bonheurs
allons cueille cueille
si tu le fais pas
ce que tu te goures
fillette fillette
ce que tu te goures


Raymond Queneau (Extrait du recueil "L'instand fatal")


Publié dans Poésie

Commenter cet article

laurent 02/05/2007 22:04

Telles les premières lueurs du soleil
Ta douceur me sort de mon sommeil
L'exquise vision de ton visage
M'entraîne dans un tendre voyage

La première étreinte langoureuse
Au contact de ta peau soyeuse
Tel la promenade du bienheureux
Transporte tout mon corps dans les cieux

L'envoûtante vision de ton regard
Dissipe dans mes yeux le brouillard
L'esquisse de ton sourire enchanté
Apparaît tel un voile rose nacré

Le doux son de ton rire exalté
Excite l'envie de t'embrasser
Le plissement de tes yeux souriants
Evoque l'immense tendresse d'un instant

Chaque retrouvaille déchaîne mon émoi
Chaque enlacement m'attire vers toi
Chaque bisou stimule mon amour
Chaque regard fait fondre mon coeur

Je t'aime !

Claudiogene 24/04/2007 09:40

Impossible à lire sans entendre Gréco le chanter.
Je rapproche ce texte de Marquise chanté par Brassens.
La dernière strophe est de Tristan Bernard, je crois :
"Peut-être que je serai vieille
Répond Marquise cependant
J'ai vingt-six ans mon vieux Corneille
Et je t'emmerde en attendant"

Florinette 23/04/2007 17:17

Je ne connaissais pas, j'aime beaucoup !

Florinette 21/04/2007 23:58

Merci pour ce très joli poème Fanyoun !
Bon dimanche !

BelleSahi 21/04/2007 20:52

Merci pour ce joli poème !